Evènements à venir.

  • Lundi 18 juin à 18h00.

Messe en l’honneur de Léonie, sœur de Sainte Thérèse célébrée par l’abbé Joseph Bayet.

Qui est Léonie ?Léonie

Après Marie en 1860 et Pauline en 1861, le 3 juin 1863 naît à Alençon, au foyer de Louis et Zélie Martin une petite Léonie. Dès son plus jeune âge, Léonie donne du souci à ses parents. C’est une enfant faible, qui n’a guère de santé, souffrant notamment d’un eczéma  impossible à traiter.

Marie-Hélène qui arrive après Léonie fait la joie de la famille et particulièrement de Léonie qui en fait sa compagne de jeux mais la joie est de courte durée car Hélène meurt à l’âge de 5 ans. Léonie est très marquée par ce décès qui fait suite au décès de 2 petits frères décédés en bas âge.

La scolarité de Léonie est une catastrophe et cause bien du souci à ses parents, elle est renvoyée des pensionnats plusieurs fois, pour cause de mauvais comportement. Le 23 mai 1875, Léonie fait sa première communion. Elle dira plus-tard: « Ce n’était pas, ce jour, le plus beau de ma vie, parce que mon enfance et ma première jeunesse se sont passées dans la souffrance et dans les épreuves les plus cuisantes ».

La maman, Zélie, découvre qu’elle souffre d’un cancer du sein. Elle est surchargée de travail avec son entreprise de dentelles et est de plus en plus affaiblie. Léonie reste à la maison, très souvent avec la bonne au service de la famille Martin. Un jour, Zélie découvre avec horreur que la bonne est un bourreau pour Léonie: secrètement, la tyrannique servante assouvit son besoin de dominer en profitant de l’ être faible qu’est Léonie.

Zélie meurt à 46 ans. La famille Martin quitte Alençon pour Lisieux. Léonie termine ses études au pensionnat à Lisieux. Elle tente un premier essai de vie religieuse chez les clarisses, qui ne dure que deux mois, puis un second à la Visitation de Caen qui dure juste six mois.

Entre- temps, Marie, Pauline et Thérèse, la  jeune soeur de Léonie  sont devenues Carmélites. Céline entre, elle aussi, au Carmel après le décès du papa, Louis Martin dont elle s’est occupée jusqu’ à sa mort.

En 1893, Léonie fait un 2ème essai à la Visitation de Caen. Sa santé toujours chancelante, la rigueur de la Règle et son caractère instable l’obligent à quitter la Visitation. Toutes ses sœurs étant au Carmel, l’oncle et la tante Guérin, recueillent Léonie chez eux à Lisieux. Elle a 32 ans.

Léonie écrit souvent à ses sœurs au Carmel et Thérèse devient un véritable guide pour Léonie. Lorsque Thérèse meurt à l’âge de 24 ans et que paraît l’Histoire d’une âme, elle dévore le livre et retrouve émue les souvenirs de leur enfance  mais surtout, elle connaît enfin les secrets d’amour échangés entre Thérèse et son Bien-Aimé Seigneur. L’Histoire d’une âme devient son livre de chevet et l’aide à espérer de nouveau en sa propre vocation.

Léonie entre de nouveau à la Visitation de Caen en 1899 et ce sera définitif. Sa lenteur au travail, son manque de sens pratique,…lui occasionnent de nombreux reproches mais Sœur Françoise- Thérèse ( c’est son nom) accepte de plus en plus avec douceur les humiliations répétées qu’elle endosse et le sentiment de ses misères indélogeables. Elle se sait toute faible mais se réjouit en pensant que Thérèse pouvait offrir sa petitesse à Jésus. En 1900, elle se consacre pour toujours à Dieu.

Elle meurt le 17 juin 1941. Depuis sa mort, un élan de sympathie universelle se propage. La petite Léonie qui se considérait toujours « servante inutile » a désormais un rayon d’action à travers le monde. Elle devient féconde, à l’écoute de toutes les pauvretés.

Le 24 janvier 2015, Monseigneur Boulanger, évêque de Bayeux et Lisieux, annonce l’ouverture du Procès en vue de la Béatification et canonisation de la Servante de Dieu, Léonie Martin. Celui-ci est ouvert officiellement le 2 juillet au Monastère de la Visitation de Caen, là où Léonie a été religieuse, sous le nom de Sœur Françoise-Thérèse de 1899 à sa mort le 17 juin 1941.

Prière à Léonie 

Chère Léonie, notre soeur,

Vous êtes intervenue auprès de Dieu en notre faveur et nous aimerions pouvoir vous prier officiellement pour que beaucoup vous connaissent.

Venez en aide aux parents qui risquent de perdre un enfant, comme vous-même avez failli mourir en bas âge.

Continuez à soutenir les familles où différentes générations ont du mal à vivre ensemble dans la sérénité.

Eclairez les jeunes qui doutent de leur avenir et hésitent à s’engager.

Faites leur comprendre quel que soit leur choix de vie, qu’un minimum de vie contemplative leur permettra de se mettre au service des autres.

Imprimatur, le 25 janvier 2011

+ Jean- Claude Boulanger, Évêque de Bayeux et Lisieux

 

Pour en découvrir davantage, consultez le site des Visitandines à Caen:

Site des Visitandines: procès de béatification de Léonie Martin.

 

  • Mercredi 12 juillet à 18h00.

Messe en l’honneur des Saints Louis et Zélie Martin (parents de Sainte Thérèse)    célébrée par l’abbé Noé Vermeer.

Invitation pour les couples à redire « oui » à leurs conjoints avec la participation de la Pastorale Familiale.

  •  Lundi 1er octobre à 18h00.

Messe de la fête de Sainte Thérèse célébrée par l’abbé Patrice Moline, professeur au grand séminaire et curé de Naninne.